L'origine
antique

Tradition
de famille

Travail
artistique
À la maison | Biografie | Chameria | Bilal Xhaferri | Impressions


L'origine antique

Shefki Hoxha Shefki Hysa appartient a une vieille famille patriote résidente a Shales au Konispol dans le 18-éme siècle, peut-être dans la période de l'influence musulmane de cette région, puisque elle est estimé en tant que l'une des sept premières familles fondatrices du village de Shales, selon la mémoire populaire. Notamment elle était une riche famille, ils s'occupaient d'élevage et d'agriculture, propriétaire de plusieurs bois, pâturages et terres cultivées, par conséquence ils seraient des vrais patriotes et ils allaient protéger jusqu'au dernier sang leur maison, La Patrie - Tchameri, des intentions annexionnistes et d'occupation de la Grèce.

Le grand-père de Shefki, le patriote connu Shefki Hoxha (ils étaient des religieux depuis des générations et c'était cela la raison pour qu'ils portaient le nom de "Hoxha"), est connu comme l'un des fondateurs des premiers cercles patriotes du Konispolit et du Filat, comme donateur des premières écoles albanaises dans la région de Çamëri (à Konispol, Filat et Gumenicë), et en tant que dur critique de tout pouvoir, comme celui turc et en suite du pouvoir royal de Zog I.

Au début des années 20, Shefki Hoxha était fameux en tant que démocrate, grand appuyeur de Noli et de son gouvernement réformiste, indépendamment du fait que ses propriétés pouvaient être affectées. C'était bien cela l'une des raisons pour lesquelles il a été mis en prison par le régime de Zogu. Le poète populaire de la région lui chantait:
"Les télégrammes partout partent,/ les gendarmes haussent la garde,/ d'une rébellion ont parlé,/ quand à Tchameri le roi ont nié,/ nier Ahmet, sa majesté./ A Shales ont pris Shefki,/ à Konispol, à Maze Hami/ aussi Xhafo Pandalejmoni, lui"… Shefki Hoxha est tombé malade dans la prison de Lezhë et il est mort en 1936, a cause des insupportables souffrances de l'emprisonnement.

Le père de Shefki Hysa, Mazar, a été persécuté comme anticommuniste par la dictature, même si leur maison à Shales était une point de référence pour la guerre, une base des partisans. En 1960 Mazar l'ont éloigné de l'éducation, à cause de son frère nationaliste, Sadedin, fusillé sans jugement par les communistes le 13 Novembre de l'année 1943 à l'hôpital des partisans à Theollogos.

Donc, leur famille était impliquée par l'aveugle mécanisme de la guerre des classes, qui a gravement touché même Shefki, après la mort de son père, Mazar, en 1976.
Mazar Hysa, le père de Shefki Hysës, a laissé ce monde avec le goût amer de cette vie dans la bouche. Pourtant Shefki est réussi à survivre, grâce aux gênes ereditaires des aïeuls.